Comment (bien) rater son allaitement

Allaiter, c’est généralement un choix personnel même si c’est vrai que, parfois, la pression familiale ou culturelle est si forte qu’on s’y sent obligée. Dans mon cas, pas de pression particulière, si ce n’est celle que j’ai décidé de me mettre toute seule comme une grande, et qui a bien failli me coûter mon allaitement.

Bah oui, on n’est jamais mieux servi que par soi-même, c’est bien connu. Alors, vous voulez une bonne recette pour rater votre allaitement ? Pourquoi donc ne pas vous « auto-presser » comme moi, mettre la barre très très haute dès le début du genre : « Moi l’allaitement ? 6 mois minimum ! » et ajouter à tout cela la culpabilité de ne pas y arriver ? Et si vous disposez d’un zeste de solitude ou d’absence de soutien, là, c’est la cerise sur le gâteau !

Alors quand on sait tout ça, on a quelques pistes pour le réussir, son allaitement, non ? Pour commencer, si j’étais votre amie -j’ai dit « SI »-, voilà ce que je vous conseillerais :

1 – on réfléchit à sa décision d’allaiter ou non : personne, PERSONNE, n’a le droit de décider pour vous concernant l’allaitement ! Même si l’on en connait les bienfaits avérés sur le bébé et sa maman, ça doit rester une décision personnelle. Au diable les « Tu ne l’allaites pas ? Le pauvre, tu le prives de tant de bonnes choses », « C’est parce que tu es une maman moderne que tu n’allaites pas ? » ou encore « C’est égoïste de ne pas allaiter » ! Mieux vaut une maman heureuse qui n’allaite pas, qu’une maman déprimée et angoissée qui allaite. Le bébé le ressent de toute façon ;

2 – on vit les choses au jour le jour, pas besoin de se fixer un objectif de durée : en gros, il y aura des jours avec et des jours sans -la semaine dernière pour ma part, c’était 4 jours sans mais on survit. Il y aura des jours où votre bébé ne semblera pas satisfait, pas rassasié, où vous aurez l’impression qu’il est H24 sur vos seins, et vous croirez que vous n’avez pas assez de lait. Faux ! S’il n’y a pas de souci médical particulier et tant que votre bébé prend du poids, c’est que vous êtes à même de répondre à ses besoins. N’oubliez pas que les poussées de croissance « forcent » bébé à réclamer davantage, mais c’est pour mieux adapter votre lactation ;

3 – ne restez pas seule, parlez à votre entourage de ce qui vous tracasse, faites part de vos inquiétudes. Et si vous avez des questions sur des cas précis, je vous conseille le site de la Leche League.

leche-league

Je vous raconte une anecdote récente : pas plus tard que la semaine dernière, j’ai cru devoir arrêter l’allaitement, ou du moins, passer à l’allaitement mixte (lait maternel/lait infantile). Un échec pour moi -au point de presque pleurer en demandant des renseignements sur les biberons et laits infantiles à ma pharmacienne ; bon, la première qui rit sort !
Bref, je m’inquiétais parce que j’étais très fatiguée, les nuits étant très courtes évidemment, et surtout je connaissais le contre-coup de tout plein d’émotions refoulées depuis mon accouchement -un conseil : chialez, c’est gratuit. J’avais l’impression que bébé réclamait plus, et que je n’étais pas en mesure de le satisfaire : ma poitrine était en effet moins tendue qu’au début. J’ai consulté le site de la Leche League et j’ai trouvé toutes les réponses à mes questions : aucun rapport avec le fait d’avoir du lait ou pas ! En fait, bébé connaissait une poussée de croissance tout simplement -on m’avait dit vers 3 semaines, mais elle est arrivée avec quelques jours d’avance, comprenez mon étonnement- et la lactation s’est adaptée à cette nouvelle demande !
Aujourd’hui ça va beaucoup mieux. Même si je crois sincèrement avoir donné naissance à un véritable glouton ! 🙂

N’hésitez pas à partager votre expérience, ça peut aider. Laissez donc un p’tit comm…

 

Publicités

2 réflexions sur “Comment (bien) rater son allaitement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s